Comment réparer un pneu de voiture ?

Aucun automobiliste n’est à l’abri d’une crevaison même en conduisant avec beaucoup de prudence et avec un entretien régulier des pneus. Les routes peuvent être couvertes par des débris qui lorsqu’ils sont suffisamment pointus peuvent avec une grande facilité crever même un pneu neuf. Mais, pas de panique ! Une crevaison n’implique pas systématiquement un changement de pneu puisque les pneus crevés peuvent sous certaines conditions être réparés.

Dans quels cas la réparation est-elle possible ?

Après une crevaison, vous pouvez réparer vos pneus. Cependant, même s’il existe plusieurs techniques pour réparer les pneus, sachez qu’un pneu crevé n’est pas forcément toujours réparable. En effet, pour être réparable, votre pneu doit être en bon état. Ainsi, des pneus déjà trop usés au moment de la crevaison ne pourront plus garantir une bonne adhérence ainsi qu’une bonne tenue de route. Par ailleurs, votre pneu n’est pas réparable si vous avez déjà eu recours à une bombe anti-crevaison ou que vous avez roulé avec le pneu à plat. C’est aussi le cas lorsque la perforation se situe trop près de la jante. De cette façon, il sera impossible de poser une accroche optimale entre la jante et le pneu. Lorsque le diamètre du trou dépasse les 6 cm, il n’est plus conseillé de réparer le pneu puisque cette profondeur correspond à l’intégralité du pneu.

Quelles sont les techniques de réparation à utiliser ?

Dans le cas où la crevaison peut être réparée, quelques techniques vous permettent de réparer votre pneu en toute sécurité. D’une manière générale, vous avez le choix entre 3 solutions :
– La bombe anti-crevaison : elle délivre une mousse qui va colmater le trou. Une fois la fuite bouchée, il ne vous restera plus qu’à regonfler votre pneu. Plus vous roulez, et mieux le produit se répartit à l’intérieur de votre pneu. Cependant, recourir à ce genre de produit disqualifie votre pneu de la réparation.
– La mèche : il s’agit d’insérer une mèche en caoutchouc enduite de colle depuis l’extérieur du pneu à l’aide d’une porte-mèche dans la fuite. Lorsque la fuite est bouchée, il ne vous reste plus qu’à couper le surplus de mèches et vous voilà près à reprendre la route. Bien que peu recommandée par les manufacturiers, cette technique reste très pratique, car elle ne nécessite pas de démonter la roue. De plus, elle est facile à réaliser.
– Le champignon : avec une pièce de réparation en forme de champignon, vous allez combler la fuite par le côté intérieur du pneu. Pour couper l’excédent de champignon, il faudra utiliser un matériel spécial et un contrôle minutieux de tout le pneu est aussi indispensable. D’où la nécessité de l’intervention d’un professionnel pour ce type de réparation.
En conclusion, si votre pneu peut être réparé, vous avez le choix entre le kit de bombe anti-crevaison, la mèche et le champignon. Mais, autant que possible, confiez le travail à un professionnel pour profiter de plus de sécurité.

Auteur de l’article : admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *